Terapix Star Formation Region IC 1396, © 2002 CFHT
Compte-rendu / Minutes EFIGI kick-off meeting
by - Updated February 24th, 2005

Présents: S. Arnouts, A. Baillard, E. Bertin, M. Campedel, J.-F. Cardoso, R. Dehak, B. Fort, T. Géraud, V. de Lapparent, S. Lauger, F. Magnard, H.J. McCracken, H. Maitre, Y. Mellier, G. Paturel, P. Prugniel, O. Ricou.

Par vidéoconférence depuis Toulouse: M. Allain, P. Fouqué, J.-F. Leborgne, L. Simard.

Présentations

-  Thierry G√©raud commente quelque exemples d'application des filtres morphologiques connect√©s appliqu√©s √† des images de galaxies et du ciel profond en g√©n√©ral: suppression d'artefacts ponctuels, identification de halos, soustraction du fond, et en particulier des franges d'interf√©rences (pour laquelle se pose la question de biais photom√©triques et morphologiques √©ventuels), recherche de d√©fauts lin√©aires (train√©es de satellites). L'application de filtres morphologiques se r√©v√®le particuli√®rement prometteuse pour le "nettoyage" des images de galaxies en entr√©e du classificateur. Cependant, la vaste dynamique des images astronomiques CCD, et la pr√©dominance du bruit de photon sur les images de galaxies n√©cessitent manifestement un pr√©-conditionnement des donn√©es qui reste √† optimiser.

-  Marine Campedel pr√©sente son travail sur la s√©lection automatique d'attributs pertinents pour la classification. Le but est ici d'optimiser le stockage des objets et √©ventuellement la performance de la classification en √©liminant les redondances entre mesures en entr√©e. Sur les cas √©tudi√©s, les proc√©dures non-supervis√©es s'av√®rent rapides et aussi efficaces que les proc√©dures supervis√©es. Ces proc√©dures s'appliquent a n'importe quels types de donn√©es, mais requi√®rent une connaissance du type de classificateur utilis√©, ce qui ne devrait pas poser de probl√®me pour EFIGI.

-  Emmanuel Bertin d√©crit le logiciel de simulation d'image "SkyMaker", et son potentiel dans le cadre du projet EFIGI pour la mise au point des algorithmes d'extraction morphologique. SkyMaker permet d√©j√† de repr√©senter de facon suffisamment affin√©e la r√©ponse impulsionnelle des instruments sol et espace, mais les galaxies y sont encore modelis√©es trop sommairement; il reste √† ajouter au minimum des bras spiraux aux disques, ainsi que de l'asym√©trie et une certaine irregularit√© aux profils. Dans un premier temps (d'ici mars 2005), le travail se portera sur un ravalement en profondeur du logiciel, afin de le re-packager, l'optimiser, le parall√©liser,le documenter et de le pr√©parer √† l'insertion de nouvelles caract√©ristiques morphologiques des galaxies simul√©es.

-  Henry Joy McCracken pr√©sente le CFHTLS, et l'inter√™t qu'une classification morphologique automatique pourrait apporter aux √©tudes statistiques des galaxies, en particulier pour la s√©lection des populations. Luc Simard (HIA), en visite √† Toulouse, mentionne que pour les galaxies faibles du relev√© profond CFHTLS (D3), il n'est gu√®re possible d'aller au-del√† de l'ajustement de profils de Sersic (une seule composante en lieu et place d'un bulbe et un disque).

-  St√©phane Arnouts nous parle de la mission GALEX, et de ce que son √©chantillon d'images de galaxies dans l'Ultra-Violet lointain peut apporter au projet EFIGI. La morphologie des galaxies en UV est bien plus irr√©guli√®re qu'en visible, et un √©chantillon UV de galaxies proches est indispensable pour calibrer les observations visible √† haut d√©calage spectral. St√©phane estime que quelques milliers d'images de galaxies de diam√®tre sup√©rieur a 2' (plusieurs dizaines d'√©l√©ments de r√©solution) des diff√©rents relev√©s GALEX seront disponibles pour EFIGI. Une premi√®re livraison raisonnablement calibr√©e devrait √™tre possible pour mars 2005.

-  S√©bastien Lauger, invit√© par St√©phane Arnouts, nous expose son travail de caract√©risation spectro-morphologique au moyen de diagrammes asym√©trie/concentration (malheureusement sensibles √† la r√©ponse impulsionnelle, au niveau de bruit, et √† la contamination par les objets voisins) √† la fois en UV et en visible (th√®se disponible en ligne). 5 types de galaxies sont identifi√©s: les elliptiques compactes, celles avec anneau de formation stellaire en UV, les spirales, les irreguli√®res, et enfin celles avec sursaut de formation stellaire au centre.

-  Yannick Mellier pr√©sente la science du weak lensing (cisaillement gravitationnel en r√©gime faible) et les probl√®mes de mesure morphologique (allongement, angle de position des galaxies) associ√©s. Plus que toute autre application scientifique, le weak-lensing est tributaire de la pr√©cision des corrections de r√©ponse impulsionnelle. Si les moments quadripolaires moyens des galaxies permettent de contraindre les termes lin√©aires du champ de cisaillement local, la mesure des moments octopolaires devrait, elle, permettre d'en mesurer la courbure, am√©liorant ainsi notre connaissance du champ dans les r√©gions en r√©gime interm√©diaire.

-  Bernard Fort compl√®te l'intervention de Yannick en abordant le strong lensing (mirages gravitationnels), en particulier la recherche automatis√©e d'arcs gravitationnels dans les grands relev√©s d'imagerie. Pour cette recherche les informations spectrales et morphologiques de plusieurs dizaines d'images de galaxies proches sur le ciel doivent √™tre compar√©es.

-  enfin Marc Allain, invit√© par E. Bertin et P. Fouqu√©, pr√©sente le travail effectu√© par l'√©quipe SII du LA-OMP sur la caract√©risation morphologique des galaxies dans le CFHTLS, en particulier, le sujet d√©licat de la d√©composition param√©trique bulbe+disque des profils. Seules des techniques stochastiques de minimisation donnent des r√©sultats corrects. Meme dans ce cas, les fortes corr√©lations entre param√®tres produisent de grosses incertitudes sur certaines valeurs comme B/T. Un travail pr√©liminaire concernant la d√©convolution multivue est √©galement √©voqu√©.

Discussion

Aspect touffu souligné.

La question du choix de la base de fonctions est abordée: shapelettes, ACP ont déjà été appliquées (voir références bibliographiques), et l'on a une bonne connaissance de leurs comportement et des problèmes de dégénerescence sur ces bases (correction de réponse impulsionnelle, présence de bruit). ACI, parcimonie, adaptation aux bras spiraux et autres caractéristiques morphologiques que l'on cherche à identifier restent des directions à explorer. Mais bémol de J.-F. Cardoso sur le peu à attendre d'un changement de base pour ce qui est de la qualité de la classification. Problèmes de dégénérescence: la modélisation des priors est à investiguer. L'existence de modèles dits "graphiques" est mentionnée pour l'inférence et l'approximation de PDFs multidimensionnelles.

Enfin, la combinaison d'une décomposition sur une base de fonctions appropriée et d'une approche paramétrique (type GIM2D) mérite d'être étudiée.

Dans l'immédiat, la priorité est la constitution d'échantillons de galaxies (et des PSF associées). Le filtrage morphologique apparait comme la solution la plus prometteuse pour le "nettoyage" des échantillons en entrée du logiciel d'analyse.

Projets à réaliser à court terme (début du printemps):

-  Pour l'IAP:

  • Premi√®re version (beta) du logiciel de filtrage, manipulation et projection d'images de galaxies sur une base quelconque (avec prise en compte des r√©ponses impulsionnelles associ√©es).
  • Am√©lioration, documentation et re-release du logiciel de simulation d'images (Stuff/SkyMaker).

-  Marseille:

  • Echantillon GALEX disponible fin mars 2005.
  • Archives ESO: SOFI / ISAAC pour images profondes infrarouge (printemps).

-  LTCI:

  • Petite enqu√™te sur les bases de fonction et les techniques de mod√©lisation des priors.
  • Classification √† partir des coefficients des shapelets.

-  LRDE:

  • Mise-en-place d'un WIKI
  • Support du FITS pour le pr√©-traitement des images.

-  Toulouse: sorties GIM2D "de r√©f√©rence" pour l'√©chantillon de galaxies. TERAPIX fournira une dizaine d'images de simulations SkyMaker de type CFHTLS 1024x1024.

-  Lyon: 5000 galaxies bien d√©taill√©es morphologiquement sont d√©ja dans HyperLeda. Quelques centaines de galaxies poss√®dent des images SDSS, et fourniront donc un superbe √©chantillon "proche" bien r√©solu.


Site Map  -   -  Contact
© Terapix 2003-2011